UCI Mountainbike Marathon World Championships 2019 à Grächen

Les Suissesses et les Suisses restent au Championnat du monde à domicile sans gagner une médaille

Hector Leonardo Paez de Colombie et Pauline Ferrand-Prévot de France triomphent aux Championnats du monde de vélo de montagne à Grächen. Lukas Flückiger et Ilona Chavaillaz ont tous deux terminé huitièmes au classement des meilleurs Suisses.
Mathias Flückiger s'était fixé beaucoup d'objectifs, avait déclaré très tôt que les Championnats du monde de mountain bike marathon à Grächen étaient un objectif important pour la saison et s'était préparé en conséquence pour la compétition. Pendant longtemps, le jeune Bernois de 31 ans s'en est très bien sorti. Il a mené la course sur plus de 70 km, parfois avec son frère Lukas.
Vers la fin de la course de 95 km, cependant, le médaillé d'argent a laissé sa force dans le cross-country. Son frère Lukas, qui avait quatre ans de plus que lui, n'arrivait pas non plus à suivre le rythme, mais il a terminé huitième et était donc le meilleur Suisse. Mathias Flückiger a résumé sa dernière longue ascension comme un simple manque d'énergie et a ajouté qu'il était déjà déçu. "Le but était de gagner une médaille ici."
Le nouveau champion du monde est Hector Leonardo Paez. Pour le Colombien de 37 ans, spécialiste des longues distances, c'est la première médaille d'or après une deuxième place et trois trois troisièmes places.
Pauline Ferrand-Prévot a remporté une victoire au départ et à l'arrivée en simple féminin. La Française de 27 ans, qui est devenue championne du monde de cross-country pour la deuxième fois à la fin août au Mont Sainte-Anne, a mis un peu moins de quatre heures pour compléter le circuit de 70 km. Ferrand-Prévot est une cycliste au talent exceptionnel : en 2014, elle a remporté la médaille d'or du Championnat du monde de Ponferrada, toujours dans sa catégorie d'âge des moins de 23 ans, dans la course élite sur route. En 2015, elle a célébré sa victoire en tant que championne du monde de cyclisme et de cross-country.
Les Suisses n'ont joué aucun rôle dans la lutte pour les médailles. Ilona Chavaillaz s'est classée huitième. Elle était "très satisfaite" de sa performance et du résultat, a déclaré la Fribourgeoise de 37 ans, qui avait commencé la course lentement et avait remonté le peloton par derrière. Esther Süss et Ariane Lüthi, le fleuron de la scène longue distance suisse, ont terminé respectivement 13ème et 15ème.